Petite réflexion et sur le volet « histoire » pour faire un point sur le Covid-19, je n’ai pu  m’empêcher de faire un rapprochement avec des crises sanitaires qui se sont produites dans l’histoire et qui ont été tout aussi dramatiques pour les populations. A ce titre, je ne parlerai que de ce que j’ai pu étudier dans mes recherches en histoire, le sel en économie-politique et sous le prisme de la géopolitique.

En effet combien de personnes ont été victimes du crétinisme à l’époque moderne puis après par manque d’approvisionnement de sel iodé dans nos territoires alpins ? Quand le roi de France, fournisseur, bloquait pour des raisons économiques et diplomatiques l’approvisionnement en sel de Peccais au duché de Savoie, le duc, dépendant, n’acceptant pas ses conditions.

 

Mais quel est le rapport avec la crise sanitaire du Covid-19 me direz-vous ?

Ces éléments sont en rapport vous répondrai-je :

  • L’impôt, l’économie de l’impôt.
  • La crise économique ou l’histoire de la régénérescence d’un capitalisme sous le prisme de la géopolitique.

A l’aube du 2ème millénaire, les souverains ont fait du sel un impôt, la gabelle. Mais le sel étant une matière pondéreuse d’une part et un élément indispensable à la vie d’autre part, a fait l’objet de monopole d’Etat modelé par un mécanisme financier propre à chaque souverain. Ainsi le sel est devenu un élément de la finance, un premier élément d’économie politique, une source de conflit territorial et donc un élément de la géopolitique car qui avait gisement et trafic, détenait richesse et puissance. En conséquence, l’économie de l’impôt du sel a servi comme ressource financière dans la fondation des Etats modernes. Impôt = Etat ; – d’impôt = – d’Etat, ainsi se définissent nos gouvernances depuis de nombreuses années. Le moins d’Etat car moins d’impôt et tous les secteurs publics se trouvent affectés de cette politique. Toutefois, il est des rapprochements avec la sphère privée qui ne peuvent être empêchés ne serait-ce dans la recherche ou tout autre domaine dans un objectif bénéfique à l’homme. A ce stade, il est intéressant de se poser la question : quel est le rôle de l’Etat ? Quel est le rôle de l’Etat dans l’économie de marché ? Quel est le rôle de l’Etat dans l’évolution ?

Hélas peut-on encore parler d’économie de marché quand le progrès nous conduit à des communications, à des échanges boursiers au millième de seconde. Des foires temporaires du moyen-âge aux bourses des temps modernes, aux échanges numériques d’aujourd’hui. Quand est-il effectivement de cette économie réelle qui s’effondre devant nous aujourd’hui, car à l’arrêt pendant une crise sanitaire ? Un arrêt car l’Etat n’a pu répondre par ses moyens ! L’économie virtuelle, de la spéculation, court, vit, le covid-19 ne l’anéantit pas. Les liens de la finance et du numérique font une économie-monde entre des agents interconnectés, avec un centre capitalistique et des périphéries qui subissent une régression sociale et environnementale de cette économie-monde. Et pour autant, l’homme numérique que nous sommes devenus, ne peut échapper à ce scénario. Ce procédé est désormais notre outil quotidien. Sachons le regarder sur le plan positif tout comme l’a été l’invention de Gutenberg avec l’imprimerie, par un moyen d’échange et de partage social, sur le plan positif de l’évolution bien sûr.

Durant tout le 2ème millénaire, les souverains ont œuvré pour fonder leur Etat nation. A l’aube du 3ème millénaire, ces Etats sont quoi face à cette économie-monde du numérique ? Les liens avec les Etats ne faisant que croître et deviennent indénouables. A l’image du mécanisme financier des fermes de la gabelle du sel du royaume de France où les gens riches, les fortunés, les financiers payaient les droits du roi pour acquérir le bail de la Ferme. Le roi avait besoin des fortunes des grands lesquels bénéficiaient des largesses du roi. On a vu des biens publics comme l’eau et des éléments indispensables à notre vie quotidienne comme l’électricité être gérés, dans leur distribution, comme le sel et cela vers la fin du 20ème siècle. Quid des autres biens publics dans les temps à venir ? Feront-ils éléments de relance économique ? Qui dirigera le 21ème siècle ?

La chaîne Arte demain 21 avril consacre son émission Thema au Numérique. Pour ma part, ce n’était qu’un rapprochement historique menant bien sûr à réflexion.

C.GROS 20/04/2020

Share This
[ga-optout text="Disable Google Analytics"]