Observations post « pause estivale » du sommet du « Montsansnom » :

Quoi de plus agréable que de faire un sommet à plus de 3000 m. et de profiter d’une vue panoramique sur une partie des Alpes. Un flux de sud balayait encore l’atmosphère laissant un ciel un peu laiteux et surtout une température très douce  au sommet.

Un point de vue à 360° permettant de zoomer un peu plus sur le Dôme de Polset et sur les vallées voisines. Du rocher, du rocher et du rocher.  Absences de névés, de petits lacs ici et là, à la base de ce qui étaient des zones glaciaires. Et l’eau dans tout ça ?

L’eau douce provient des glaciers et de la fonte de ceux-ci, elle s’écoule sous le glacier formant un lac puis un torrent sous-glaciaire.  Si la fonte est rapide, les spécialistes surveillent les glaciers voire organisent des pompages afin que le lac sous glacier ne conduise à la rupture de la glace (zone des séracs). Plusieurs glaciers sont « pompés » aujourd’hui afin d’éviter toute catastrophe, de coulées torrentielles charriant eau, glace, boues, rochers, vers les villages et fonds de vallées. Alors aujourd’hui on peut constater différents lacs en montagne : les lacs des anciens cirques glaciaires dont nous adorons les rives pour y assouvir nos plaisirs d’été et ces nouveaux lacs charmants mais effrayants. Et l’eau, elle circule malgré cela! car il y a aussi des lacs alimentés par des eaux souterraines, ouf! Ici, le lac du Mont de la Chambre.

Ce qui est accablant aujourd’hui c’est l’anéantissement des eaux des nappes phréatiques dû à l’activité humaine. Ces eaux sont proches de la surface, des sols. Elles sont pompées parfois outrageusement pour satisfaire des activités économiques notamment agricoles. Dans ce productivisme intensif, un élément fait surface et envahit les sols conduisant à la stérilité des terres, c’est le sel! et je dois dire que j’ai l’impression de relire Pline l’Ancien quant à ses travaux sur l’utilisation que peut faire l’homme du sel et de ses recommandations sur l’eau et le sel!

« Que tout sol où l’on trouve du sel est stérile et ne produit rien » Pline l’Ancien, Histoire Naturelle. 

De même que la mer la plus salée à raison de 28% de salinité est dite « Mer morte ». 

Carole Gros

Le Dôme de Polset
Lac du Mont de la Chambre
Share This